Fairies


L'accrocheur d'étoiles

Conte de Louis Laplante


Divider




Dans nos contrées septentrionales, les mois de janvier et de février ont les nuits les plus claires, les plus bleues et les firmaments les plus étoilés.
En effet, le froid diminue l'humidité de l'air et fait scintiller des étoiles que l'on ne remarque pas à d'autres temps de l'année. On dit que ces étoiles de début d'année sont en fait les lumières qui brillent dans les yeux des fiancées de la Noël. L'accrocheur d'étoiles dérobe cette lumière durant le sommeil des belles et accroche ces brillants dans le ciel de janvier et de février. Le phénomène culmine à la Saint-Valentin.
Six mois plus tard, au mois d'août, on assiste à un phénomène étonnant, celui des étoiles filantes. On lui donne une explication scientifique. Ce serait la rencontre de la terre avec un champ de météorites, les perséides, qui s'enflamment au contact avec les hautes couches de l'atmosphère terrestre donnant naissance ainsi au spectacle des étoiles filantes. Or, la réalité est toute autre. Les étoiles filantes sont en fait les lumières dérobées aux fiancées de Noël que l'accrocheur d'étoiles ne peut remettre à leurs propriétaires. Les fiancés voyant l'absence d'éclat dans les yeux de leurs belles supplient l'accrocheur d'étoiles de tout remettre en place. Il le fait au mois d'août, mais comme certaines fiancées ont perdu leurs amants pour diverses raisons, décès, abandon, départ forcé, l'accrocheur d'étoiles laisse fuir certaines étoiles car leurs propriétaires se croient incapables de ressentir du bonheur à nouveau et ne veulent plus de joie et d'éclat dans leur regard. Et ce que l'on appelle «étoiles filantes», sont en fait les lumières éclatantes des yeux des fiancées de Noël qui ne peuvent plus retrouver leurs propriétaires légitimes.

Texte de Louis Laplante

© Tous droits réservés