Les couleurs

Texte de Louis Laplante
 
Jaune de feu purifiant,
De soleil de mai,
Jaune de blés, d'orges et d'avoines
Pliant leurs épis devant la faucheuse.

Bleu de glaces flottantes sur une mer
D'eaux bleues.
Bleu sombre de nuit profonde
Bleu ciel de paix et de calme.

Rouge d'amour qui tremble, agressif et 
Parfois doux.
Rouge de sang qui coule de coeurs en amour.

Vert de tendresse, de jeunesse qui
Plie et tremble dans la brise tendre
Des matins clairs. Vert que l'on hume
Avec passion et dont on se souvient avec nostalgie.

Orange de fruits mûrs. Orange de tropiques
Doux et de tempêtes sombres.
Orange qui nous berce dans ses vagues
Longues et voluptueuses.

Gris de fer qui tue et de pluies qui noient
Gris féroce des loups et gris pusillanime
De souris qui trottinent.

Noir de deuil sombre et définitif
Mais aussi noir des masques de
Carnavals qui chantent et d'yeux
Qui brillent

Blanc qui lutte contre le noir
Blanc des lys, de la pureté
Et blanc de l'oubli qui donne sur le vide.

Tout un arc-en-ciel de couleurs qui 
Se mêlent et se confondent pour donner
La vie qui grouille et s'agite avant de 
Mourrir et de devenir le néant.
 

.
Sommaire des poèmes







Accueil