Image
Titre

Divider



Il y avait longtemps que le bon curé leur avait dit:
" N'oubliez pas que l'alcool est votre pire ennemi ".
Et sous forme de boutade l'un avait répliqué:
" Mais , M. le curé, vous nous dites souvent d'aimer nos ennemis ".
" Oui, je vous dis souvent de les aimer, mais non de les avaler ".
La leçon n'avait porté fruit.

C'est la veille de Noël. Ils sortent de la taverne nos deux copains, émèchés comme ceux qui ont trop bu. Ayant perdu tout sens de l'orientation, ils s'engagent sur la voie ferrée.
" Bon sang, dit l'un d'eux, il y a bien des marches à cet escalier ! "
" Ne t'en fais pas, dit l'autre, je vois venir l'asccenseur (le train) ! "
Hélas, le monstre d'acier est presque sur eux et on peut imaginer le dénouement fatal.

" Jésus de Noël, sauve-nous, murmurent-ils ensemble. Par miracle, le train s'immobilise, et nos deux hommes réussissent tant bien que mal à s'éloigner de cette voie meurtrière.

Un tel choc dégrise un homme et pour longtemps parfois. Redevenus lucides, ils se regardent et sans se consulter reprennent le chemin de l'église au grand étonnement de tous, surtout du bon curé qui n'en croit pas ses yeux.

Bravant tout respect humain, ils s'acheminent vers la crèche, et en pleurant et à haute voix, font devant Jésus-Enfant, cette admirable prière:
" Jésus notre Sauveur, tu viens de nous sauver d'une mort certaine. Nous croyons à ta puissance maintenant à ton amour pour les hommes. Nous te remercions et croyons au miracle de ta venue parmi nous. Nous te promettons de ne plus jamais faire pleurer notre femme et nos enfants. Feu de paille, pensent quelques uns, miracle, pensent les autres.

Et, dans cette région, où ces deux hommes étaient réputés comme les pires alcooliques, quelle transformation radicale ! Assidus à la messe, pères de famille exemplaires, proches des pauvres et des malheureux, on les cite maintenant comme modèles des paroissiens.

L'hôtelier du coin a perdu deux bons clients, mais Jésus qui a dit:
" Je suis venu chercher ce qui étaitperdu " a ramené à Lui ces deux mécréants.




Divider