Rien de tel qu’une chasse aux trésors pour amuser vos jeunes enfants. C’est aussi une façon originale et «formatrice» d’offrir un cadeau. L’enfant apprend ainsi à observer et à suivre des consignes, à regarder son environnement;
il apprend à comprendre et à lire un plan. Tout en s’amusant, l’enfant développe et enrichit son expression et développe sa créativité. 


Commencer par constituer le trésor en fonction des goûts des enfants.

Cacher le trésor.
1. Il peut y avoir un seul trésor et le but de la chasse sera de le découvrir en suivant un plan, des parties d’un plan ou en déchiffrant les indices qui  y mèneront.
2. Il peut y avoir plusieurs trésors comme par exemple de petits cadeaux cachés à différents endroits de la maison ou d’une pièce et même à l’extérieur si le temps le permet. Si l’enfant doit faire la cueillette des cadeaux, offrez-lui un petit panier ou un joli sac décoré avant de débuter la chasse. Le but sera alors de le remplir.


Délimiter le terrain de chasse en fonction de l’âge des enfants.
Indiquer clairement les limites du terrain de chasse et les symboles indiquant qu’ils sont sur la route du trésor (surtout si vous faites la chasse à l’extérieur).

Selon l’âge des enfants, augmenter le nombre d’indices à trouver ou la difficulté de la cachette.



Départ :
Donnez-leur le premier indice.  Il peut s’agir d’une carte, d’un texte, d’un dessin ou d’une photo qui indique où sera caché le prochain indice. Pour les plus jeunes, les cartes ou les textes peuvent être remplacées par des dessins simples : un téléviseur, un classeur, un lit, un coffre… Vous pouvez même y ajouter une flèche indiquant si l’indice à trouver est caché sous, sur, dedans, derrière, devant etc.

S’ils doivent utiliser une carte, trouvez avec eux le premier indice pour leur montrer comment utilise la carte.

Aux endroits marqués sur la carte, cachez un autre indice menant à la cachette suivante. Le dernier indice mènera au trésor.

Il ne faut pas avoir peur de faire travailler nos petits mousses.  En prenant bien soin de placer les indices consécutifs à des endroits opposés dans la maison, ils dépenseront leur surplus d’énergie et la chasse n’en sera que plus longue.




Suggestions :

Pour Pâques, utiliser des œufs de plastique pour cacher les cartes ou les indices. 

Si vous avez plusieurs enfants, faites un parcours par enfant en utilisant des œufs de couleurs différentes, chaque enfant ayant sa couleur (ou si vous avez des œufs d’une seule couleur numérotez-les et donnez aux enfants un numéro.)  Il faudra alors prévoir un trésor par enfant ou  remplacer le dernier indice par une pièce de puzzle.  Chaque enfant devra apporter sa pièce pour compléter le puzzle et déterminer où se cache le trésor.  (Cette façon de faire est idéale surtout si les enfants sont d’âge différents.  On peut ainsi varier le nombre d’indices et la difficulté selon l’âge de chaque enfant.)

S’il est très jeune, l’enfant pourra tout simplement remplir son petit panier en trouvant des œufs cachés à l’intérieur d’un espace bien limité, par exemple une pièce de la maison.

Si les enfants sont nombreux, comme dans une fête d’enfants, on peut faire des équipes concurrentes.  Toutefois, ce genre de course peut amener des petits conflits entre les enfants et peut apporter son lot de larmes chez les « perdants ». 




Pour faire changement, on peut définir des thèmes ou des tâches amusantes :

Inscrire un mot sur chaque œuf et proposer aux enfants de former une phrase complète à partir des œufs qu’ils auront trouvés.

Établir un nombre comme total, par exemple 21, et proposer aux enfants de trouver cinq œufs numérotés. L’enfant qui trouve des œufs dont les numéros, une fois additionnés, donnent 21 ou la somme la plus près, gagne un prix spécial.

Cacher des pièces d’un casse-tête au lieu des indices. Lorsqu’il aura trouvé toutes les pièces et reconstituer le casse-tête, celui-ci lui indiquera l’endroit où se cache le trésor.



Sommaire


Accueil