Ce jeu est un envoi de Stan, un correspondant.

Ce jeu peut se jouer à partir de deux personnes, mais il est bien plus
amusant lorsqu'on est plusieurs (il n'y a pas de limite quant au nombre
de joueurs, mais au delà de sept ou huit personnes celà devient moins
drôle parce-que plus compliqué).
Le matériel nécessaire est de... trois alumettes par joueur !

Il suffit de se réunir autour d'une table, ou d'être assis en rond par
terre, lors d'une journée pique-nique dans la nature, par exemple (des
brindilles ou des cailloux feront alors l'affaire).

Chaque joueur démarre donc la partie avec trois alumettes, et le but du
jeu est de se débarrasser de la totalité de celles-ci.
On désigne au hasard le joueur qui commence la partie. Celui-ci
commencera le premier tour, puis au tour suivant ce sera le joueur placé à sa gauche et ainsi de suite...

Au début de chaque tour, chaque joueur met discrètement un nombre
d'alumette dans sa main qu'il ferme (en poing) de façon à ce que les autres
joueurs ne voient pas la quantité d'alumettes que celui-ci a
dissimulée. Au début du jeu, chacun ayant trois alumettes, il peut donc en mettre zéro, une, deux ou trois dans sa main. Il faut bien entendu que les
alumettes non prises par chaque joueur soient cachées afin que les autres
n'en déduisent pas le nombre choisi par le joueur.

Lorsque chaque joueur a un certain nombre d'alumettes caché dans sa
main, celui qui commence le tour doit annoncer à haute voix le nombre
total d'alumettes qu'il pense y avoir dans l'ensemble des mains de tous les
joueurs. Par exemple si l'on joue à cinq personens, au premier tour il
y a 5x3=15 alumettes. Le premier joueur donnera donc un chiffre entre
zéro et quinze. Puis c'est au tour du joueur à sa gauche d'annoncer un
nombre, puis au suivant, etc... Jusqu'à ce que chacun ait fait un
pronostic sur le nombre d'alumettes total. A savoir, et c'est là le plus
important, qu'on n'a pas le droit d'annoncer un chiffre déjà donné par un
joueur précédent. Par exemple si le premier joueur dit qu'il y a dix
alumettes, le second peut dire n'importe quel chiffre sauf dix. S'il dit
"huit", le troisième ne pourra donc dire ni "dix" ni "huit", etc...

Lorsqu'on a fait le tour de la table, chaque joueur ouvre sa main, on
compte le nombre d'alumettes total, et celui qui a trouvé le bon nombre
d'alumettes dissimulées remporte le tour. Il perd donc une alumette :
s'il en avait trois, il ne lui en reste plus que deux.
On commence alors un nouveau tour en commençant les annonces par le
joueur à gauche de celui qui avait démarré au tour précédent.
Et ainsi de suite...

Au fur et à mesure du jeu, il y a de moins en moins d'alumettes, le
total possible devenant plus restreint... Il est d'ailleurs pratique que
chacun laisse à la vue de tous les alumettes déjà perdues, ainsi tous
les joueurs connaîssent le nombre d'alumettes restant, et savent aussi
quel joueur risque de bientôt gagner...
A noter qu'à l'issue d'un tour, si personne n'a deviné le bon nombre
d'alumettes dissimulées, personne n'en perd...

Lorsque le gagnant du tour n'avait plus qu'une alumette, il la perd et
il gagne (le but du jeu étant de perdre toutes ses alumettes). On peut
alors choisir (à décider au début de la partie) de continuer avec les
joueurs restant (c'est plus amusant) ou bien de commencer une nouvelle
partie. Si l'on continue, la partie se finira alors avec deux joueurs. On
peut éventuellement faire le classement de la partie, mais le but de ce
jeu est surtout de s'amuser...




Sommaire


Accueil