Récits, descriptions, entrevues, anecdotes qui racontent des événements, des personnalités, des traditions, des coutumes de l'histoire du Québec.
Cette rubrique n'est pas chronologique. Ces courts textes ont pour but de vous informer succinctement, parfois avec humour mais toujours avec rigueur sur la vie de nos ancêtres.




 

L'heure d'été ou l'heure avancée

par Bibiane Grenier



Les horloges sont avancées d'une heure au printemps, puis remises à l'heure normale à l'automne. Il semble que le premier à avoir pensé à avancer l'heure est Benjamin Franklin en 1784,  et ce projet aurait été appuyé par un constructeur britannique William Willet, en 1907.
Plusieurs pays ont  décidé d'appliquer "l'heure d'été" durant la première guerre mondiale, dans le but d'économiser le combustible. La plupart d'entre eux ont abandonné cette coutume depuis.

Mais qu'en est-il chez nous?

Avant 1884, au Canada, on établissait l'heure locale en faisant coïncider l'heure du midi avec le moment où le soleil atteignait son zénith. Puisque ce moment changeait d'est en ouest, l'heure locale variait considérablement d'une région à l'autre du pays.

Cette situation n'a causé aucun problème jusqu'au jour où le train a permis de voyager rapidement sur de longues distances. Il est alors devenu impossible de maintenir en vigueur les horaires des trains à partir d'une variété d'heures locales différentes. On a donc songé à établir des fuseaux horaires uniformes.

Mais comment a-t-on établi l'heure réglementaire au Québec?

C'est en 1924 qu'entra en vigueur une loi québécoise concernant l'avance de l'heure. Ce sont les municipalités rurales qui prenaient la décision quant à la période durant laquelle l'heure était avancée. Elles procédaient par référendum et le gouvernement pouvait, ou non, décider de donner suite à la demande des municipalités.
En général, à cette époque, les municipalités dont les travailleurs vivaient surtout de l'agriculture n'avançaient pas l'heure en été, alors que celles dont les habitants étaient surtout des employés d'usine aimaient bien cette pratique. Mais plus les années avançaient, plus la différence d'heure d'une municipalité à une autre devenait un fléau notamment à cause du transport ferroviaire.

La loi sur l'heure a été amendée à deux reprises, soit en 1966 et en 1969. Depuis 1986, la période de l'heure avancée commence le premier dimanche d'avril plutôt que le dernier dimanche.


Aujourd'hui, l'heure normale de l'est correspond à 5 heures de moins que l'heure de Greenwich. Lorsque l'heure est avancée, on passe alors à 4 heures de moins que l'heure de Greenwich. À partir de 2007, le changement se fera le deuxième dimanche de mars à 2h 00  (au lieu du premier dimanche d'avril) et on reviendra à l'heure normale le premier dimanche de novembre (au lieu du  dernier dimanche d'octobre) toujours à 2h 00.