.
Histoires de rire (1)
(Mots d'enfants)
.
Cette rubrique vous est ouverte.  ne soyez pas égoïstes, faites nous partager les bons mots de vos enfants, ou les faits cocasses, absurdes même, dont vous êtes les témoins.
.
.
Un petit enfant faisait un dessin et son instituteur lui dit:
«C'est intéressant.  Parle-moi de ton dessin.»
«C'est le portrait de Dieu.»
«Mais on ne sait pas à quoi ressemble Dieu.»
«On va le savoir quand j'aurai fini.»
Grandir, mais pas n'importe comment
Isabelle, 6 ans, rentre de l'école et annonce, fière de ses nouvelles connaissances, mais quand même un peu inquiète:
- Maman, la maitresse a dit que j'allais grandir en forme de croissant...
Sans doute leur avait-on parlé de la croissance...?
Mona Ditisheim
Un message clair
Je souffrais d'une laryngite et ne pouvant avoir de suppléante pour la maternelle, je me présente quand même en classe, la voix presque éteinte.  Je conviens avec les élèves que lorsque je frapperai dans mes mains, cela voudra dire de porter attention.  Et je m'exprimai plus par signes qu'en paroles.  Tout fonctionne très bien pendant toute la matinée.  Peu avant le départ, Simon dit: « Sais-tu Juliette, on comprend bien mieux quand tu ne parles pas!»
Juliette Dupont
Traduction libre
Alors que je faisais une suppléance en Anglais, j'expliquais aux enfants que pour traduire une phrase dont on ignore le sens on peut commencer par traduire les mots que l'on connaît.  Ensuite, on peut déduire le sens de la phrase.  J'expliquais toutefois que certaines expressions ne se traduisent pas aussi facilement.  Je demandai alors de traduire: «How old are you?» Plusieurs élèves me répondent: « Quel âge as-tu?»  Un élève leva alors la main et me donna sa traduction: «Comment vas-tu mon vieux?»
Nadine Dupuis
Le nombre avant le genre
J'essayais d'expliquer aux élèves que si on entend le son «au» devant un nom féminin (aux filles, aux mendiantes, aux maisons...) cela veut automatiquement dire que le mot est pluriel sans quoi, il donnerait «à la». Cherchant à illusrer d'un exemple, je dis:
«À l'Halloween, je sonne aux portes pour recevoir des bonbons.  S'il n'y avait qu'une porte, qu'est-ce que ça ferait?»
-«Ça ferait pas beaucoup de bonbons!» me lance Mathieu-Pierre, le plus sérieusement du monde.
Louis Hémond
C'est logique
Natalie, stagiaire, enseignait aux élèves de 6 ans de ma classe d'accueil le nom de l'habitat de divers animaux.
Elle disait aux élèves:
-Le cheval habite dans l'écurie.  Où habite le cochon?
-Dans la cochonnerie, répondent-ils aussitôt.
Eileen Germain
Question d'oreille
Enseignante en 2e année en immersion française, je décide que le vendredi sera désormais «La journée de la bonne idée».
En arrivant à la maison, Jennifer dit à sa mère:
«Maman, il me faut un costume de lapin pour vendredi prochain.»
Ne comprenant pas bien de quelle fête, il s'agissait, la mère me téléphone et je lui explique qu'il ne s'agit pas du «Bunny day»!
Vivian Cunningham
Il y a de la poésie dans l'air
Dans une classe d'immersion française de 5e année, l'enseignante demande aux élèves: «Qu'est-ce que le vent?»
Holly répond: «Le vent c'est de l'air volant».
Dominique Bédard
Des savants calculs
J'ai donné un problème de mathématique à mes élèves:  «Qui a acheté la chaîne stéréo, Bruno ou Josée? 
La chaîne stéréo coûte 1 289$, Bruno a 130 billets de 10$ et Josée 12 billets de 100$.»
Geneviève fait ses calculs et répond:
«C'est Josée qui a acheté la chaîne stéréo».
Je lui demande pourquoi.  Elle me répond:
«Bruno a prêté 89$ à Josée...»
Louise Chiasson
Tempête en vue
Le lendemain d'une tempête de neige, des élèves de 2e secondaire s'agitent.  Leur enseignant les avertit:
- «Écoutez les enfants sont tannants la veille des tempêtes de neige, pas le lendemain.  Tenez-vous tranquilles, sinon c'est moi qui ferai une tempête.»
Et Frédéric de répondre:
- «C'est parce qu'on voit venir cette tempête-là qu'on est tannants»
Dis-moi ce que tu manges...
Une enseignante annonce à ses élèves de 7 ans que le prochain thème à l'étude en sciences de la nature sera: «Diversité du monde végétal».
Une élève dit aussitôt:
- « Je connais ça ce monde-là, ça mange des légumes!»
Une logique implacable
Avant la visite à l'insectarium, une dame demande à son enfant de 3 ans, ce qu'il croyait y voir.  Il n'en savait rien!  Alors, elle lui demanda de reconnaître le mot qu'il entendait dans le mot insectarium.
- «Insecte!» lui dit-il.
Elle enchaine aussitôt avec le mot planétarium.
- «Planète!»
Mais, il enchaine aussitôt:
- «Maman, tu sais c'est quoi un enfantarium?»
Une découverte
Ça se passe dans une classe de géo en 1re secondaire; au programme: les animaux qui vivent sous différents climats.
À la vue de la photographie d'un toucan, un élève s'exclame:
- «Madame! Je ne savais pas que les Froot Loops existaient!»
Un sceptique
Antoine qui a dix ans me demande:
- «Crois-tu à l'arche de Noé toi?»
Sans attendre ma réponse, il donne sa version des choses:
- «Moi, je dis que ça ne se peut pas, voyons.  Imagine si Noé a embarqué tous les animaux de la terre (un mâle et une femelle de chaque espèce) qu'est-ce qui est arrivé si le chat a mangé une mouche de l'arche?  La mouche ne pourra pas se reproduire seule, voyons...?»
Rendons à César...
Voici Raphaël, élève de 3 e année, qui arrive de son cours avec les bras pendants.  Il vient de sortir de la classe d'Éric et il est en retard pour le «concours d'habillage» que l'on fait au moment de la sortie.
Son enseignante lui dit:
- « Ça c'est un impondérable».
Il lui répond aussitôt:
- «Non, Sonia, c'est un impond'Éric».
Éclats de rire dans toute l'école
Dans un mémo sur la sécurité et le transport scolaire adressé aux parents des élèves d'une école secondaire, voici ce qu'un directeur adjoint a écrit au sujet du transport des patins:
«Nous vous rappelons que les élèves qui ont des parents doivent les transporter dans un sac fermé et solide.»
Une comparaison alimentaire
Dans une classe de 1re année, durant une leçon sur les animaux marins, l'enseignante demande:
- «Qu'est-ce qu'une raie?»
Spontanément, Stéphane répond:
- «Une grosse crêpe géante!!!»
Y a-t-il des connaissances nuisibles?
Dans une classe d'écologie, le professeur parle de Dalton...
Un élève lève la main et demande:
- «Monsieur, les Dalton, il y a Joe; c'est qui les trois autres?»
Tout s'éclaire
Dans une classe d'immersion française, on vient d'étudier les oiseaux.  L'enseignante explique aux élèves que la vue des oiseaux est plus développée que la nôtre. L'un d'entre eux s'est hâté d'ajouter : 
- «Maintenant je comprends pourquoi les oiseaux n'ont pas de lunettes!»
Qu'en penserait Freud?
Voici un extrait du texte d'une élève de 3e secondaire, qui remettait à son professeur sa réflexion sur «la discrimination», dans le cadre d'un cours d'enseignement religieux catholique:
«Il ne faut pas discriminer les gens car dans le fond, nous sommes tous ego.»
 
Histoire de rire, Vie pédagogique; Lecteurs...
.
 Plusieurs de ces petites perles m'ont été envoyées par des visiteurs du "Grenier de Bibiane". Il est possible que certaines citations proviennent d'autres sites. Si c'est le cas, je m'en excuse.

(1) (2 ) (3 ) (4 ) (5 )
( 6 ) (7 ) (8 ) (9 ) (10 ) (11 ) (12 ) (13 ) (14)