La saison qui apporte ses magnifiques couleurs
Et les feuilles dansent une sorte de farandole
Pour tenter de me faire oublier mes plus belles fleurs.
Le vent qui les déloge des arbres, les rend un peu folles.

Elles se terrent dans quelques refuges
De peur de se faire ramasser.
Effrayées à l’idée de cesser de vivre,
Elles se posent près de ma fenêtre dans l’espoir de se faire adopter

J’ouvre ma fenêtre, car je vois qu’elles m’appellent.
Je ne peux m’empêcher de les accueillir dans ma demeure
En les plaçant dans mes plus jolis bouquins pour qu’elles restent belles.
En demeurant dans mes poèmes, elles conserveront leurs couleurs automnales.

Sur les terrasses, je vois un tapis
Couvert de feuilles colorées qui ne veulent pas mourir.
Sans résistance, elles se laissent ramasser tout en pleurs
Pour plonger dans de gros sacs qui les feront dépérir.

Enfin, elles cèdent pour faire place à l’hiver
Qui étendra son majestueux tapis blanc.
Il cachera les derniers vestiges de vert
Afin que je puisse revivre mes souvenirs d’enfant.


Pierrette Beaulieu
28 octobre 2003


Retour au
Grenier de Bibiane



Création "Bibiane Grenier"
Tous droits réservés © 2003